Les parades du Carnaval de Québec

Daniel Bouchard

Directeur des opérations et directeur général adjoint

Forme d'expression

Intérêt patrimonial

La parade est une activité présente dans la programmation des festivités hivernales depuis la fin du XIXe siècle. Dans le cadre du Carnaval de Québec, deux parades sont organisées. Plus d'un milier de personnes participent à ces processions ou contribuent à la préparation des défilés. Du fait de leur diffusion télévisuelle, les parades, points cultminants du Carnaval, rassemblent plusieurs centaines de milliers de carnavaleux et de spectateurs.

Description de la forme d'expression


Parade du Carnaval de Québec, © IREPI

Lors de deux samedis soir pendant le Carnaval de Québec, se déroule une procession où plusieurs chars allégoriques colorés se suivent au rythme des amuseurs et autres animateurs qui participent aux parades à pied. On dénombre plus de 1300 individus paradant ou préparant les défilés. Ces activités rassemblent plus de 250 000 carnavaleux et 200 000 spectateurs à la télévision. Les carnavaleux prennent place de part et d'autre de la rue et encouragent les processions par des cris ou des bruits de trompette. Le char de Bonhomme ferme toujours chacune des processions. Par la suite, les carnavaleux sont invités à suivre la parade jusqu’à son point d’arrivée. Ainsi, les parades se terminent par une foule de carnavaleux.

Les chars allégoriques sont les principaux éléments qui composent ces parades. Lorsque les circonstances et le budget le permettent, l'atelier du Carnaval crée et construit des nouveaux chars pour l’année en cours. Par exemple, l’année 2008 étaient une année particulière en raison du 400e anniversaire de la ville de Québec, ce qui justifiait un renouvellement complet des chars. Cependant, il arrive que certains chars soient récupérés et légèrement modifiés. Le char de Bonhomme pour sa part est toujours le résultat d'une nouvelle création. Plusieurs figurants, amuseurs ou musiciens sont costumés et brandissent des accessoires colorés, arborant l’image du Carnaval ou encore bruyants comme des trompettes du Carnaval. Par ailleurs, nombreux carnavaleux possèdent aussi une trompette, ce qui contribue à l'atmosphère carnavalesque.

Chaque édition organise deux parades: la première se déroule le premier samedi soir dans les rues de Charlesbourg tandis que la deuxième a lieu le dernier samedi du Carnaval, dans les rues de la Haute-Ville de Québec. Le trajet et le sens des parades se sont modifiés au gré des années. Par exemple, la parade de « la Haute-Ville » a changé à plusieurs reprises, mais depuis 1996, elle part de la ville périphérique pour se terminer au centre-ville, devant le Palais de glace.


Historique général


Le char allégorique de Bonhomme Carnaval, © IREPI

Les parades du Carnaval de Québec s’inspirent des premières manifestations festives hivernales organisées à Québec vers la fin du XIXe siècle. Dans la version du Carnaval de 1894, une parade mémorable avait été organisée. Les chars étaient tirés par des chevaux et la construction était assumée par divers groupes indépendants, comme le club des raquetteurs de l'Union commerciale ou encore les Hurons de la Jeune Lorette. En 1894, une institutrice en visite à Québec décrit la parade en ces termes: « Bien entendu, à travers ces chars d'inspiration patriotique ou utilitaire, il s'en trouvait un bon nombre d'autres dont l'intention évidente était tout bonnement d'amuser ou simplement de mystifier.» (Jean Provencher, p. 9) Les parades demeurent aujourd'hui parmi les activités les plus populaires et des plus attendues du Carnaval. D'année en année, on y intègre des effets multimédia ou des procédés technologiques de pointe. Les figurants, amuseurs, bouffons, musiciens ou autres participants, changent aussi selon les valeurs du moment.


Autre localisation

  • Lieu-dit : Parade de la Haute-ville et de Charlesbourg

Documentation

Carnaval de Québec. Carnaval de Québec. (En ligne). Adresse URL :  http://www.carnaval.qc.ca/fr/index.asp (page consultée le 6 mars 2012)

Dufresne, Sylvie. 1980. Le carnaval d’hiver de Montréal (1883-1889). Montréal : Presses de l’Université du Québec, 214p.

Lacroix, Georgette. 1995. Québec d’un Carnaval à l’autre. Vanier : Éditions Vient de la Mer. 63p. et 1984. Le Carnaval de Québec : Une histoire d’amour. Montréal : Éditions Québécor. 199p.

Les Archives de Radio-Canada. Carnaval de Québec, fête de l’hiver. (En ligne). Adresse URL : http://archives.radio-canada.ca/IDD-0-10-500/vie_societe/carnaval_quebec/ (page consultée le 14 mars 2012).

Provencher, Jean. 2003. Le Carnaval de Québec la grande fête de l'hiver. Éditions MultiMondes et la Commission de la capitale nationale du Québec, 144p.

Sources

  • Nom du facilitateur ou des facilitateurs : Catherine Gaumond
  • Date d'entrevue : 2008-02-16
  • Nom de l'indexeur ou des indexeurs : Catherine Gaumond

Fiches associées

  • Le Bonhomme Carnaval

    Le Bonhomme Carnaval
  • Le Carnaval de Québec

    Le Carnaval de Québec
    Depuis 1955, le Carnaval de Québec a attiré un grand nombre de spectateurs et de participants dont plusieurs sont restés fidèles. Nombre d'entre eux se distinguent du reste de la foule en arborant des signes particuliers ou en portant un costume considéré comme traditionnel. Ces marques [...]

Sons

Photos

  • Parade du Carnaval de Québec, © IREPI
  • Le char allégorique de Bonhomme Carnaval, © IREPI
  • Un char allégorique, © IREPI
  • Le Bonhomme Carnaval lors du défilé, © IREPI

Facebook

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel a été rendue possible grâce à l’appui de nos partenaires.

  • Logo - Conseil québécois du patrimoine vivant
  • Logo - Chaine de recherche du Canada en patrimoine ethnologique
  • Logo - Musée québécois de culture populaire
  • Logo - Société Québécoise Ethnologie

© 2019 Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, Université Laval